Les matériaux en emboutissage

1. Quels aciers en emboutissage?

L'acier est un alliage métallique composé essentiellement de fer et de carbone. Le taux de carbone est inférieur à 2,5%, au-delà on obtient de la fonte. Suivant l'utilisation que l'on souhaite en faire, on lui ajoute différents alliages et/ou on lui applique des traitements thermiques. Les pourcentages de carbone dans les aciers métalliques sont :

  • FER industriel : pourcentage de carbone < 0,05 %

  • ACIERS d'usage courant : % de carbone 0,05 % à 1,5 %

  • FONTES : pourcentage de carbone 2,5 % à 5 %

- L'augmentation du % carbone dans les aciers induit :

a) Augmentation :

  • Limite d'élasticité (Re)

  • Résistance maximale à la traction (Rm)

  • Dureté (H)

  • Résistance à la corrosion

  • Résistance à l'usure

  • Trempabilité

b) Diminution :

  • Malléabilité (plasticité-ductilité)

  • Résistance aux chocs (résilience)

  • Soudabilité

- Les techniques de laminage permettent d'obtenir des tôles d'acier très minces ayant des:

  1. Surfaces propres et lisses

  2. Structures métallurgiques homogènes

  3. Caractéristiques mécaniques adaptées

- Les tôles d'emboutissage en acier sont classées en trois catégories :

  1. Tôle de fabrication courante (TC)

  2. Tôle d'emboutissage (E)

  3. Tôle d'emboutissage spéciale (ES)

- Le choix d'un acier plus ou moins carburé dépend :

  1. Résistance à l'usure : acier DUR (fort % carbone)

  2. Chaudronnerie ou emboutissage : acier DOUX (faible % carbone)

- On peut modifier les caractéristiques mécaniques et aptitudes technologiques des aciers par addition d'autres métaux dont les principaux sont, avec leurs principales influences :

  1. MANGANÈSE augmente : la limite élastique et la trempabilité

  2. NICKEL augmente : la résistance aux chocs et à la corrosion

  3. CHROME augmente : la résistance à l'usure et à la corrosion

  4. SILICIUM augmente : la limite élastique

  5. TUNGSTÈNE augmente : la résistance à l'usure et à la chaleur

  6. MOLYBDÉNE augmente : la résistance à l'usure et à la chaleur

  7. VANADIUM augmente: la résistance à l'usure et aux déformations (TÉNACITÉ)

- Le cas particulier des aciers inoxydables qui se comportent différemment de l'acier doux du fait de la présence de Nickel et de Chrome. Ainsi les vitesses d'emboutissage doivent être plus lentes que pour l'acier doux pour éviter un écrouissage rapide.

Les propriétés des matériaux et applications
PrécédentPrécédentSuivantSuivant
AccueilAccueilImprimerImprimerRéalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)