Les matériaux en emboutissage

Introduction

Diminuer la masse des produits tout en améliorant les caractéristiques mécaniques oblige les sidérurgistes à développer de nouvelles générations de matériaux pour concilier une grande résistance mécanique et une forte aptitude à l'emboutissage.

L'appréciation de l'aptitude au formage d'un matériau peut être réalisée par l'étude de certaines caractéristiques liées à des essais de traction (uni-axiale ou bi-axiale)et à des essais de formabilité (essais sur presse).

La connaissance de ces données facilite la mise en œuvre de la nuance de tôle sous presse.

L'emboutissage des métaux fait appel :

  • Ductilité des métaux à se déformer à froid.

  • Propriétés plastiques des métaux (Allongement % et Contrainte limite).

Les principaux matériaux d'emboutissage sont :

  • Aciers : acier doux ou extra doux (Fer +carbone), Acier HLE (haute limite d'élasticité) ou THLE (très haute limite d'élasticité) (Fer + Carbone + Éléments d'addition (chrome, vanadium, silicium))

  • Alliages non ferreux : Aluminium, Cuivre, Zinc, Nickel et Titane.

Matériaux d'emboutissage

- Un film sur l'acier sa mise en œuvre et produits plats

L'acier mise en œuvre et produit plats
PrécédentPrécédentSuivantSuivant
AccueilAccueilImprimerImprimerRéalisé avec Scenari (nouvelle fenêtre)